Delphine Soulier


QUI ES-TU ?

Je suis Delphine Soulier, originaire de Seine-et-Marne (77), toulousaine depuis 2014, illustratrice et créatrice de suspensions mobiles en papier et fil de fer.

TON PARCOURS

Le dessin est ma première passion, enfant c’était ma manière de prendre place dans ce monde. Je n’ai jamais lâché le crayon depuis…
Après le bac S, j’ai obtenu la licence en Arts-Plastiques à l’université Paris VIII à St-Denis (93). J’ai ensuite questionné les enjeux psychiques de la pratique créatrice au service des personnes en difficulté, en me formant à l’Art-Thérapie à l’Atelier Les Pinceaux à Paris. C’est là qu’est née la première suspension mobile ! En explorant les diverses utilisations du fil de fer et le dessin dans l’espace, j’ai réalisé la toute première « Rencontre Céleste » en 2012. Ma petite entreprise artisanale a vu le jour en 2019 avec le soutien collectif des Artisans d’Art de Toulouse. C’est à cette période que mes créations s’exposent aussi à la galerie-boutique En Haut de la Rue à Collioure (66).
Cela marque le début de mon aventure dans le milieu artisanal et artistique !

QUE FABRIQUES-TU ?

Des illustrations en noir et blanc, essentiellement inspirées du surréalisme, fourmillant de détails, de bulles et symboles cachés. Technique : encre de Chine, stylo graphique noir et blanc, Posca sur papier texturé. Également les suspensions mobiles en papier et fil de fer. Il s’agit d’un petit monde onirique dans lequel on se raconte des histoires mêlant poésie, douceur de vivre et spectacle vivant. Technique : papier encollé, papier cartonné, papier de masquage, contrecollé, fil de fer galvanisé, fil de laiton, bois, fil de nylon, colle, peinture acrylique, medium mat. Les outils : pince coupante coupe à ras, pince plate, à bec rond, pince brucelle de précision, ciseaux, aiguilles, scalpel, limes, pinces serre-joint, pinceaux. J’intègre en mars 2022 un atelier à l’étage du salon Au Jardin Des Dames, 18 rue de Toul à Toulouse.

QUELLES SONT TES SOURCES D’INSPIRATION ?

J’admire et suis influencée par le travail de Dali, Klimt, Jean James et Solo Kojima, pour ne citer qu’elleux… Aussi, éternelle contemplative, je m’imprègne de tout ce qui m’entoure, surtout des éléments en mouvement dans le milieu du cirque contemporain, de la danse et du cinéma (Michel Gondry).

SI TU ÉTAIS UNE DE TES CRÉATIONS LAQUELLE SERAIS-TU ?

Je serais le dessin de la femme parmi les « perles-bulles » qui traduit la puissance l’énergie féminine.

3 CHOSES QUE TU AIMES, 3 CHOSES QUE TU N’AIMES PAS ?

De nature lente façon koala, j’aime prendre le temps pour tout ce que j’entreprends (créer, cuisiner, défaire les nœuds,…). J’aime passer des heures à écorcer une branche d’arbre pour découvrir sa
peau intérieure et aussi l’odeur fabuleuse des roses, obligée de sentir toutes celles qui se trouvent sur mon passage ha ha.

Je n’aime pas attendre comme faire la queue, manquer le début d’un film, sortir de la douche chaude en hiver.

QUEL EST TON MANTRA, TA CITATION PRÉFÉRÉE ?

« Vous avez l’heure, nous avons le temps » tranquille je vous dis…

OÙ TE TROUVE-T-ON (À PART MANO FACTO) ?

J’expose actuellement au Jardin des Dames à Toulouse. Sur internet, mes créations sont aussi visibles en ligne : www.delphines.net
À venir : boutique en ligne et réseaux sociaux,…

Site